Résultat de votre recherche

Kreuzberg : vivre au coeur de l’alternatif

Posté par Appartement-Berlin.fr sur 23 février 2013
| 0

Vivre dans le Kreuzberg, c’est s’immerger dans l’histoire, depuis les heures les plus sombres de la l’Allemagne nazie puis de la Guerre Froide alors que le quartier jouxtait le Mur jusqu’à la résistance et la renaissance, lorsqu’il devint, dès les années 70, le haut lieu de la culture alternative.

Le passé faste des quartiers nord

Au 18è puis 19è siècle, le nord du Kreuzberg accueille, de parts et d’autres de Wilhelmstrasse, ministères et parlements tandis que la presse installe ses quartiers sur Koshstrasse et ses alentours. Si le siège des administrations a été pilonné durant la guerre, il subsiste en revanche de beaux immeubles appartenant encore à des groupes de presse, tel le Tageszeitung ou la tour du Berliner Morgenpost.

L’indélébile empreinte de l’histoire

Le moins que l’on puisse dire est que le poids de l’histoire pèse sur ce quartier qui, il y a peu, était encore enserré par le fameux Mur de Berlin. Côté Ouest, certes, mais contre le Mur tout de même. Quartier des administrations oblige, le nord du Kreuzbert vit aussi s’installer le siège d’Herman Goering, qui constitue aujourd’hui l’un des seuls exemples d’architecture nazie subsistant. Juste à côté, à la place des bâtiment détruits du siège de la Gestapo, est installée une poignante exposition en plein air, « Topographie des Terrors« , relatant avec pudeur et justesse la terrible histoire d’un système répressif redoutable. Un morceau du Mur y est également exposé. À ne pas manquer non plus, le Musée Juif.

Canal dans Kreuzberg

Le Mur, de l’oppression à la liberté

13 août 1961, Berlin est coupé en deux par un réseau de barbelés surveillé par des chars. S’ensuivra l’édification d’un mur en dur. Trois points de passage bien gardés jalonnent le Mur. Parmi eux, Checkpoint Charlie, sur Friedrichstrasse. Bien conservé, il abrite aujourd’hui un petit musée. La présence du Mur fait fuir les plus fortunés, qui laissent le quartier aux immigrés, aux artistes fauchés, aux marginaux de tous poils. Juste retour de l’histoire, de cette population hétéroclite, de ce quartier martyrisé, a soufflé le vent de rage et d’espoir qui a donné naissance à l’un des plus vivifiants courants artistiques alternatifs des années 80.

Les hauts lieux de la culture alternative 1er Mai à Oranienstrasse, Kreuzberg, vur sur Möbel Olfe

Depuis la réunification, Kreuzberg s’est nettement embourgeoisé, repoussant tout ce petit monde alternatif vers l’est du quartier. Subsiste au nord le Tempodrom, aménagé sur Möckernstrasse ou, plus au sud, l’intéressant Mehringhof. Vers l’est toute donc, pour se rendre à SO 36. Nom de code ? Presque : abréviation de Südost 36, ancien code postal d’un quartier composé d’alternatifs, et de Turcs !

Coeur névralgique de la contre-culture, SO 36 abrite l’incontournable Maison des artistes de Béthanie, située dans l’ancien hôpital bordant la très belle Mariannenplatz. Les artistes accueillis en résidence y ouvrent leurs ateliers au public. Et pour mieux goûter encore à l’alternatif, faites une petite promenade sur le quai Paul-Lincke Ufer ou sur Oranienstrasse, où cafés et restaurants branchés succèdent aux friperies et bazars. Ne pas manquer, les mardi et vendredi, le marché turc de Maybachufer.

Oranienstrasse et les alentours de Kottbusser Tor sont les quartiers à visiter et où sortir. Laissez vous surprendre par les divers bars et boîtes du quartier. Nous vous invitons en sortant de soirée à tester le restaurant libanais Maroush pour son shawarma au poulet, un délice !

À voir aussi

Car Kreuzberg n’est pas qu’underground et bâtiments industriels squattés. Il faut flâner dans ses rues, lever la tête vers ses façades richement décorées, jeter un oeil sur les cours intérieures, marcher au bord du canal, monter à Victoriapark, d’où la vue est saisissante.

S’installer à Kreuzberg ? Mille fois oui ! L’on y trouve des auberges de jeunesse et des hôtels à tous les prix. Que ce soit pour prendre des vacances, poursuivre des études ou pour un séjour prolongé, Kreuzberg vous restera dans la peau !

En ce qui concerne l’investissement immobilier à Berlin Kreuzberg, la situation est en plein boom et il faut en profiter maintenant.

Un avis, une remarque ? C’est à vous !

Balade le long du canal à Kreuzberg

  • Rechercher un logement

    0 € à 3 500 000 €

    Recherche avancée